Temps de lecture : 2 min.

Citation de Martin Rees sur l’univers et la concience

 

 

Martin John Rees (1942) est un cosmologiste et un astrophysicien britannique.

Au début, il n’y avait que des probabilités. L’univers n’a pu exister que quand quelqu’un l’a observé. Peu importe si les observateurs se sont montrés que des milliards d’années plus tard. L’univers existe parce que nous en sommes conscient.
— Sir Martin Rees
In ‘The Anthropic Universe’, New Scientist (6 Aug 1987)

Cette citation serait parfaite, si elle n’était pas aussi speciste. Je ne sais même pas si le mot existe en français. En anglais, le spieciesism, c’est de considérer que certaines espèces ont plus de valeur que d’autres, donc ont droit à une meilleure vie. Certaines atterrissent dans nos assiettes, et d’autres sont bichonnées comme des poupées.

La citation entière est spéciste parce qu’il dit que ça n’a pas d’importance que les observateurs soient arrivés plusieurs millions d’années plus tard.

C’est incroyable comme on considère que la conscience, et la conscience de soi n’existe qu’au niveau humain ou animal pour les plus larges d’esprit.

Mais, même si nous ne comprenons pas leur manière de s’exprimer, les végétaux et le monde minéral ont aussi leur conscience et leur conscience d’eux-mêmes.

Imaginez être un caillou, ou un cristal de quartz sur le sol d’une vigne, prenant le soleil. Imaginez combien de temps vous pouvez vivre ainsi. C’est dur à imaginer, n’est-ce pas?

Et pourant, il est un homme, un indien de Calcutta qui s’appelait Jagadish Chandra Bose, à la fin du 19e siècle et au début du 20e, et qui était un scientifique extraordinaire. Il n’avait rien de vénal, et il laissa Marconi s’approprier ses découvertes sur les ondes radios. Il n’y avait que la recherche pour cet homme.

Il démontra que non seulement les plantes réagissent aux divers stimuli qu’on leur impose, mais que les minéraux en font de même. Un homme à découvrir et à ne pas oublier.

Pour en revenir à la citation, je pense que l’univers s’est mis à exister dès que la conscience s’est mise à l’observer, quelque soit le règne auquel appartienne cette conscience. Les anciens le savaient, et il n’y a pas si longtemps, et même encore dans des tribus animistes, les gens sont conscients des esprits de la nature. La Terre elle-même avec le T majuscule qu’elle mérite est un être. Les textes gnostiques parlent des esprits des astres. Nous devons vraiment réapprendre à élargir nos oeillères, dans notre tête d’abord, et la perception suivra…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jagadish_Chandra_Bose