Nouvelle Pensée

Notre vision du Corps

 

 

Si familier, à la fois indépendant et soumis, notre corps a ses propres croyances, mais il reste à l’écoute de nos suggestions. C’est ça qui est formidable : cette relation !
Car une fois que la conscience quitte le corps définitivement, ce qu’on appelle la mort, et bien, ce corps perd sa cohésion, son lien avec l’entité qui l’habitait, et il se décompose. Ses milliards de cellules perdent elles-mêmes leur individualité, leur fonction, et meurent à leur tour. Tout le monde quitte le navire ! Et comme le navire est fait d’êtres vivants, il finit par disparaître et se transformer en autre chose, sauf si le froid ou certaines techniques d’embaumement le font perdurer.
Le corps est une communauté de milliards de cellules et chacune d’elles a son propre fonctionnement, sa propre vie, mais comme je le disais, il n’existe que si une entité psychique y réside. Et c’est cette entité psychique qui en assure l’unité et la pérennité.
Notre corps est aussi composé de beaucoup plus de cellules étrangères que de nos cellules propres, c’est-à-dire ayant notre propre ADN ; environ dix fois plus, mais nos cellules étant beaucoup plus grosses que toutes les bactéries et autres formes de vie qui nous habitent, ces dernières se font discrètes. Cette coopération commence à la naissance et nous est très bénéfique. On ne va pas rentrer dans les détails ici, mais elles nous permettent de mieux utiliser notre énergie, elles participent à notre immunité, elles nous donnent des informations sur notre environnement extérieur, et elle nous renseigne sur notre état psychique.
Donc voilà : seulement 10 % de nos cellules sont nos cellules. On peut vraiment parler de communauté ! Et pour ne considérer que de nos cellules, chacune d’elle a un rôle « social biologique » bien particulier, tout comme dans nos sociétés où chacun de nous a un rôle social, qu’il soit passif ou actif.
Quand on voit toutes ces cellules bouger au microscope (pas électronique, car tout y est mort), on ne peut s’empêcher de remarquer que chacune d’elle a sa personnalité, sa vie propre et qu’elle communique, bref que c’est quelqu’un !
Et ce qu’il y a d’encore plus intéressant c’est de se rendre compte que ces petits êtres ou ces plus grands êtres sous forme d’organes, sont à notre écoute. Il y a un lien très intime entre leur psyché et la nôtre. Et considérer le corps comme un objet, un objet vivant, mais un objet, c’est ignorer notre voisin le plus proche, nos voisins. C’est comme considérer les gens dans le monde extérieur comme étant « la masse », ne pas y voir des individus, c’est les considérer comme des numéros, comme des pions, ce qu’on est au regard de certaines personnes des « hautes sphères », soit dit en passant. Et pourtant, même les objets ont une âme, mais c’est une autre histoire qu’on abordera un jour.
Je me rappelle avoir lu le livre « Le pouvoir bénéfique des mains » de Barbara Brennan, où un de ses patients disait s’énerver contre son estomac, et elle lui avait dit qu’il ne devait pas faire ça, que son estomac comprenait ce qu’il disait et que chaque organe avait sa personnalité et se trouvait affecté par notre attitude envers eux.
Notre perception est façonnée pour la plus grande part par notre conditionnement familial et social, il va donc sans dire que dans nos sociétés occidentales, considérer que les organes ou les cellules ont une personnalité fait rire la plupart des gens, et du coup, la perception qu’on en a reflète cette croyance.
On met sous le couvert du terme « l’instinct » un comportement automatique machinal, sans conscience, alors qu’il s’agit de toute l’intelligence acquise et active de la vie qui s’exprime. Car si on y réfléchit un peu, on se rend compte que cette intelligence est exprimée par des êtres conscients qui sont de plus complètement à notre écoute. Et ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas leur langage, comme avec les « animaux » qu’ils n’en ont pas et qu’ils sont sans conscience.
Pensez à du citron ou à quelque chose d’acide et vous allez saliver. Désirez prendre le crayon qui est là sur la table, et en même temps que vous initiez l’action de le prendre, votre corps met en route toutes les fonctions musculaires, nerveuses, etc. pour que vous puissiez le faire. Ça se passe en permanence, à la vitesse de l’éclair, et on ne remarque même pas combien c’est extraordinaire !
Un truc qui m’arrive régulièrement et qui m’émerveille toujours, c’est la réaction de mon corps quand je soulève quelque chose de léger alors que je le croyais lourd. Ma psyché a envoyé le message que l’objet que je m’apprête à soulever est lourd, et le corps mobilise ses muscles en conséquence, et quand je le prends, d’un coup, ma main part vite en l’air, l’objet étant beaucoup plus léger que je ne le croyais. Et vice-versa. Tout le monde a déjà vécu ça !
Il n’y a donc aucun doute entre le lien psycho et soma. Et la psyché n’agit pas seulement sur le corps en pensant à la nourriture ou en donnant des directives au corps. Le corps est à l’écoute de toutes nos pensées, de toutes nos émotions, et il s’en trouve bien entendu affecté d’une manière ou d’une autre. Alors, attention à ce que vous vous dites quand vous croyez que personne ne vous entend ; ce n’est pas vrai : le corps nous entend, et est toujours à notre écoute.

Un autre aspect de la relation psyché/corps qui est très intéressant: les capacités d’apprentissage de notre corps qui sont merveilleuses : on parle beaucoup des capacités d’apprentissage de l’enfant, mais il peut en être de même à l’âge adulte.
Par exemple, j’ai appris à taper à la machine (au clavier de l’ordinateur en fait) vers 30 ans, et ce en moins d’un mois, grâce à des exercices amusants sur ordinateur. C’est époustouflant de voir la vitesse à laquelle notre corps peut apprendre rapidement, et se souvenir. Ou encore, le phénomène de l’hypnose, qui est un monde à lui seul !
« Le 5 décembre 1859, le chirurgien Alfred Velpeau rend compte devant l’Académie des sciences d’une intervention pratiquée sous anesthésie hypnotique selon la méthode de Braid au nom de trois jeunes médecins, Eugène Azam, Paul Broca et Eugène Follin11. Ces derniers ont pratiqué la veille à l’hôpital Necker l’opération d’une tumeur anale sous anesthésie hypnotique. L’opération, très douloureuse par nature, se passe sans que la patiente ne donne aucun signe de douleur. »
C’était il y a plus de 150 ans. Cela recommence à se pratiquer de nos jours, même si ce n’est pas courant. Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille de lire cette page : http://sofia.medicalistes.org/spip/spip.php?article193
Donc bien sûr qu’il y a une conscience intelligente derrière toute notre matérialité ; en fait, des consciences intelligentes qui ont une organisation sociale parfaite, une coordination sans faille. Et pourtant, il y a des couacs ! Des maladies, un processus de vieillesse qui n’est pas si normal que ça. Problèmes de communication entre la psyché et le corps, mode de vie, on explorera tout cela dans d’autres articles.
Donc, pour percevoir tout ce monde, il va falloir se reconditionner. Imaginez la détresse de ces êtres qui forment et soutiennent notre « matérialité » 24 heures sur 24 d’être considérés comme ils le sont. Ce n’est pas étonnant qu’on dépasse rarement la barrière du siècle ! Certaines personnes aiment leur corps, sont à fond dans la diététique ou le sport ou encore dans le culte de la beauté, mais combien de personnes le considère comme une communauté d’êtres à part entière, composé d’autres êtres qui sont eux-mêmes faits d’autres êtres ?
Alors, comment aller à leur rencontre ? Pour pouvoir découvrir tout ce monde, il faut utiliser l’imagination. En Tai chi, un art martial chinois, on apprend au début à ressentir l’énergie qui circule dans notre corps par l’imagination. Et je peux vous dire pour l’avoir pratiqué pendant un moment qu’on perçoit très vite cette énergie, qu’on la ressent vraiment. Au début, on fait semblant, on imagine comment elle pourrait circuler (on suit les directives de ceux qui arrivent à la percevoir), et puis un jour, d’un coup, on ressent, on perçoit ! L’imagination sert de pont qui va permettre à la perception de se manifester.
Et bien je pense qu’il doit en être de même pour ce qui est de la perception des organes et des cellules de notre corps. Tout part d’un principe, d’un axiome de base. Et ici, il faut partir du principe que notre corps, nos organes et cellules sont des êtres conscients, et il faut désirer établir la communication avec eux. Pour être franche, je n’ai pas encore essayé de manière précise avec les organes ou cellules, même si je considère depuis longtemps que mon corps est intelligent et sait parfaitement ce qu’il fait. Je lui fais confiance. Mais il est vrai que l’écriture de cet article m’a vraiment donné envie d’approfondir l’expérience.
Alors du coup, j’ai fait un interlude dans l’écriture de l’article et j’ai fait l’expérience de communiquer avec mes yeux. Je travaille beaucoup à l’ordinateur et ma vue en a beaucoup souffert. Du moins, c’est ce que j’en ai déduit.
Donc, je me suis mise dans un état de relaxation, assise normalement, j’ai fermé les yeux, et j’ai commencé à parler mentalement à mes yeux, puis à mon œil gauche en particulier, celui qui voit le moins bien, et je lui ai demandé ce qui n’allait pas. Presque tout de suite, sur le côté gauche de l’écran intérieur noir de mes yeux fermés, l’image très claire bleu-blanc éclatant d’un œil en état de stupeur m’est apparue. L’environnement autour de l’œil était également de cette couleur. Ça m’a surprise, car cela a été rapide, stupéfiant justement. C’est assez parlant !
J’ai installé récemment sur mon ordinateur un logiciel gratuit qui s’appelle f-lux et qui enlève la lumière bleue des écrans d’ordinateur. Il y a de nombreuses études qui montrent la nocivité des écrans d’ordinateur. La lumière bleue fait partie de la lumière du jour, et quand on en reçoit les ondes la nuit (ordinateur, télé, téléphone), cela envoie des signaux comme quoi c’est la journée, qu’on devrait être en pleine activité, et du coup le sommeil est perturbé ainsi que d’autres fonctions du corps. Apparemment les yeux en souffrent aussi ; mais également à cause du fait que les yeux regardent toujours à la même distance, qu’on garde toujours la même profondeur de champ.
J’ai essayé d’aller plus loin et de lui demander ce que je pourrai faire, et la réponse a été la suivante : J’ai vu comme plein des mini demi-cercles, ¾ de cercles en mouvement le long de lignes, tournant dans les deux sens. Est-ce que cela aurait un rapport avec les méridiens chinois et la circulation d’énergie ? On dirait. Ou alors, ça pourrait dire que je pourrais faire des exercices des yeux en faisant de petits mouvements circulaires ? Je recommencerai plus tard. J’ai dû mal à avoir une attention soutenue pour ce genre d’activité par moments. Mais c’est pas mal pour un début.
Le plus important est de sortir de l’attitude qui considère que le corps est soit nous-mêmes soit un objet. On n’est pas notre corps : on dit : J’ai faim, j’ai soif, mais en fait, c’est le corps qui a faim et qui a soif, pas nous ! C’est tout une éducation à refaire !

Pour finir, une boutade de Raymond Devos: « On se prend souvent pour quelqu’un, alors qu’au fond, on est plusieurs ».

J’aimerais vraiment connaître vos opinions et vos expériences à ce sujet, donc n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Lecture conseillée : Barbara Brennan : Le pouvoir bénéfique des mains (Hands of light en anglais).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbara_Ann_Brennan

Logiciel f-lux : https://justgetflux.com/
Autrement, il y a le logiciel Iris. Ils ont une version gratuite, mais elle est moins bien que f-lux. Par contre, la version payante est à 5 EUR et vaut le coup. https://iristech.co/
Les 2 sites sont en anglais, mais vous pouvez essayer google translate.

 

Autres Articles

  • Citation de Niels Bohr sur la physique quantique

    Citation de Niels Bohr sur la physique quantique

    Citation de Niels Bohr sur la physique quantique     Niels Henrik David Bohr (1885 – 1962) était un physicien danois. Quiconque n’est pas choqué par la théorie quantique ne l’a pas comprise. Il y a plusieurs variantes de cette phrase. En fait, à l’origine, Bohr a dit cette phrase …Lire la suite...
  • Citation de St Augustin les morts ces invisibles

    Citation de St Augustin les morts ces invisibles

    Citation de St Augustin: les morts, ces invisibles.     Augustin d’Hippone ou saint Augustin, ( 354 – 430) était un philosophe et un théologien chrétien romain. C’est une citation qu’on attribue souvent à Victor Hugo, car il lut le texte de St Augustin lors de l’enterrement de la  fiancée de son …Lire la suite...
  • Citation de Martin Rees Univers Conscience

    Citation de Martin Rees Univers Conscience

    Citation de Martin Rees sur l’univers et la concience     Martin John Rees (1942) est un cosmologiste et un astrophysicien britannique. In the beginning there were only probabilities. The universe could only come into existence if someone observed it. It does not matter that the observers turned up several …Lire la suite...
  • La Nouvelle Pensée, ce que nous croyons

    La Nouvelle Pensée, ce que nous croyons

    La Nouvelle Pensée n’est pas un culte ayant et reconnaissant une autorité centrale, ce n’est pas une religion dans le sens dogmatique : elle ne vous force pas à abandonner vos idées théologiques, seriez-vous chrétien, juif, athée ou adhérent à n’importe quelle autre confession.Lire la suite...
  • Citation de William James altérer les pensées

    Citation de William James altérer les pensées

    Citation de William James     La phrase entière est la suivante: « La plus grande découverte de ma génération est que l’être humain peut altérer sa vie en altérant ses états d’esprit. » Et elle vient du livre de William James « Principles of psychology ». Cette citation ferait un slogan parfait pour le …Lire la suite...
  • Pourquoi ce site?

    Pourquoi ce site?

    Pourquoi ce site ? Pourquoi un sujet aussi abstrait que la philosophie ? Parce qu’en fait, il est d’une importance primordiale, notre vision de la vie étant intimement reliée à notre vie quotidienne. L’écrivain C.S Lewis disait à ce sujet : « Des croyances différentes au sujet de l’univers mènent à des comportements différents. » …Lire la suite...
  • Citation Sir James Jeans Univers Pensée

    Citation Sir James Jeans Univers Pensée

    Citation de Sir James Jeans au sujet de l’Univers   Sir James Hopwood Jeans (1877 – 1946) était un physicien, astronome et mathématicien anglais.  Dans « L’univers mystérieux » il écrit : Aujourd’hui les scientifiques sont dans une large mesure d’accord, et presque à l’unanimité, que le courant des connaissances se dirige …Lire la suite...
  • Les Channels, ces nouveaux médiums

    Les Channels, ces nouveaux médiums

    Qu’est-ce qu’un channel ? Et pourquoi leurs messages sont à prendre avec des pincettes, même si par ailleurs, on ne peut mettre en doute leurs capacités.Lire la suite...
  • Citation de Bertrand Russel réfléchir ou mourir

    Citation de Bertrand Russel réfléchir ou mourir

    Citation de Bertrand Russell     Bertrand Arthur William Russell (1872 – 1970) était un mathématicien, logicien, philosophe, homme politique et moraliste britannique. En entier, la citation est la suivante: « On a tous tendance à penser que le monde doit se conformer à nos préjugés. Le contraire implique quelque effort …Lire la suite...
  • La Psychologie de l’Autosuggestion

    La Psychologie de l’Autosuggestion

    La Psychologie de l’Autosuggestion    (Article paru dans « Les Forces Mentales » en 1907 et écrit par R.C. Sadler. Je tiens à rappeler pour ceux qui ne le savent pas que Sadler était américain et que le français n’était pas sa langue maternelle. J’ai donc édité les principales fautes, mais laisser …Lire la suite...
  • La Psyché – son arrivée dans ce monde

    La Psyché – son arrivée dans ce monde

    Un truc qui m’a turlupinée pendant longtemps, c’est le fait qu’on ne se rappelle pas de notre petite enfance ou à peine, à part des exceptions comme Amélie Nothomb par exemple. C’est une extraterrestre cette fille ! J’ai quelques souvenirs de quand j’avais 2 ou 3 ans, ...Lire la suite...
  • Bienvenue sur le site

    Bienvenue sur le site

    Ce site répond à un besoin. Un besoin fondamental que la plupart des gens ignorent par méconnaissance de son importance dans leur vie, par manque de temps aussi, mais également en raison d’un conditionnement culturel qui laisse de côté ce besoinLire la suite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le premier essai sur la loi de l’attraction écrit en 1889 par Prentice Mulford

Couverture de l'essai de Prentice Mulford

en vous inscrivant ci-dessous à la newsletter.

Ci-dessus,
flocons de neige photographiés par Wilson Bentley au 19e siècle.

citation en image

Achetez ici en pdf, mobi et epub cet ouvrage de William Walker Atkinson traduit pour la première fois en français.

Couverture du livre Le Secret du Succès