Nouvelle Pensée

Le langage des symboles

 

 

La communication possède plusieurs cordes à son arc. Elle utilise plusieurs langages. La parole, les différentes formes d’écrit (mot, dessin), les gestes… L’un d’eux, primordial, est celui des symboles.

Du décodage des rêves à toutes les images qui nous entourent, la forme même des choses, les symboles font partie de l’essence même de la matérialité, et il est important de connaître leur langage.

Le langage des symboles est la clé de bien des connaissances. Il n’y a pas que les psychologues à s’y intéresser. Les occultistes, mais aussi les artistes s’y sont penchés.

Nous vivons dans un monde de spécialisation, où tout est catégorisé, comme la page de cet article ; il faut choisir des étiquettes, des catégories. En médecine, on retrouve des spécialistes du nez, du pied, du cœur, et même de certaines maladies. Idem en cuisine ou en montage de voiture, avec les… isme. Mais bon, maintenant ce sont des robots qui font tout ça.

La spécialisation n’est pas mauvaise en soi, si elle n’enlève pas la prééminence à la généralisation, car tout est lié, et vouloir par exemple réduire une maladie à un organe défaillant ou à un virus extérieur ou à un trait génétique est quelque chose non seulement de limité, mais de faux, à cause précisément de sa limitation.

Le symbole, lui, englobe tout. Quelque part il est l’inverse de l’objet, du particulier. Mais chose intéressante, un objet ou un fait peut être un symbole, ou peut le devenir. Il sort alors de la dimension du fait pour entrer dans celle du concept et de l’émotion.

L’image du haut par exemple peut être vue soit comme un simple outil pour faire des œufs durs ou comme un symbole du temps qui passe.

Une chaise peut être un objet qui sert à s’asseoir et représenter un symbole de repos temporaire, de pause, et même peut-être autre chose auquel je ne pense pas maintenant.

Un symbole peut représenter quelque chose d’identique pour un groupe culturel particulier et autre chose pour un autre. Par exemple, le noir est la couleur du deuil chez les chrétiens, mais chez les hindous, c’est le blanc.

Mais les symboles peuvent aussi avoir des significations personnelles, en fonction de sa relation à ce symbole, des idées et impressions qui lui viennent à l’esprit quand elle se demande ce qu’il signifie.

C’est pourquoi par exemple au niveau des rêves, il est important de faire soi-même ses propres associations et de ne pas se jeter directement sur un dictionnaire des symboles. Le mieux est d’explorer d’abord ses propres significations et ensuite de voir ce que cela veut dire à travers l’histoire et les lieux.

Le symbole a aussi une manière particulière de fonctionner. Son mécanisme est l’analogie.
L’excellent dictionnaire en ligne CNRTL donne la définition générale suivante de l’analogie :

« Lang. intellectuelle commune. Rapport de ressemblance, d’identité partielle entre des réalités différentes préalablement soumises à comparaison ; trait(s) commun(s) aux réalités ainsi comparées, ressemblance bien établie, correspondance. (Correspond à analogue). Trouver, constater une analogie, un rapport d’analogie. »

Pour reprendre notre exemple du sablier, son lien de cause à effet avec des œufs serait par exemple d’avoir comme but de faire des œufs durs, et donc de se servir du sablier pour mesurer le temps afin d’en faire.

Mais si on essaye de faire un lien d’analogie entre un sablier et des œufs, on pourrait y voir une réalité commune de temps, de quelque chose, d’une vie qui commence et qui a une durée déterminée, réalité partagée entre le sablier et l’œuf.

Apprendre à penser de manière analogique est tout aussi important que développer une pensée logique de cause à effet, les deux étant indispensables dans la vie.

La pensée analogique est particulièrement utile pour comprendre le langage de l’intelligence de la vie, Dieu ou notre Soi intérieur, instinct ou quelque nom que l’on veut donner à cette intelligence qui communique avec nous en permanence.

Un des phénomènes associé à cette communication s’appelle la synchronicité. C’est le psychiatre Carl Gustav Jung qui a formulé ce terme pour expliquer les « coïncidences significatives », c’est-à-dire des coïncidences qui n’en sont pas, qui n’ont en apparence aucun lien entre elles. Il dit que les synchronicités sont acausales, mais en fait, je crois qu’elles le sont mais qu’on en comprend pas encore le mécanisme. Mais l’idée n’était pas neuve. Depuis toujours, on parle de signes. Et ceux-là sont des plus parlants !

L’exemple le plus connu que Jung donne pour expliquer ce qu’est la synchronicité est celui d’une de ses patientes qui lui parlait d’un rêve qu’elle avait fait et dans lequel il y avait un scarabée d’or et au moment où elle le lui racontait, un bruit de quelque chose cognant contre la fenêtre attira leur attention et ils virent que c’était un scarabée. Cela provoqua un choc salutaire à sa patiente qui jusque là ne croyait pas aux coïncidences significatives, et cela lui permit de progresser dans sa thérapie.

Si vous avez déjà été dans un pays étranger dont vous ne parliez pas la langue, vous savez bien ce que vous manquez et les handicaps de cette lacune. Et bien, transposez ça avec les symboles, et vous pouvez imaginer tout ce que vous ratez en n’y prêtant pas attention. Il s’agit d’un langage qui nous parle en permanence de tous côtés, que ce soit par la plublicité ou notre vie onirique, ou encore par l’architecture, et qui est non seulement des plus intéressants, mais qui peut en plus nous être très utiles, et enrichir grandement notre vie, donc intéressons-nous un peu plus au symbolisme.

J’écrirai d’autres articles à ce sujet, mais plus « pratique », décrivant certains rêves que j’ai fait, et sur des symboles particuliers, ou autour de thèmes généraux comme l’art par exemple. Donc, restez à l’écoute si vous avez aimé l’article !

 

Autres Articles

  • Les Channels, ces nouveaux médiums

    Les Channels, ces nouveaux médiums

    Qu’est-ce qu’un channel ? Et pourquoi leurs messages sont à prendre avec des pincettes, même si par ailleurs, on ne peut mettre en doute leurs capacités.Lire la suite...
  • Citation de Niels Bohr sur la physique quantique

    Citation de Niels Bohr sur la physique quantique

    Citation de Niels Bohr sur la physique quantique     Niels Henrik David Bohr (1885 – 1962) était un physicien danois. Quiconque n’est pas choqué par la théorie quantique ne l’a pas comprise. Il y a plusieurs variantes de cette phrase. En fait, à l’origine, Bohr a dit cette phrase …Lire la suite...
  • Bienvenue sur le site

    Bienvenue sur le site

    Ce site répond à un besoin. Un besoin fondamental que la plupart des gens ignorent par méconnaissance de son importance dans leur vie, par manque de temps aussi, mais également en raison d’un conditionnement culturel qui laisse de côté ce besoinLire la suite...
  • Ce qu’est la Nouvelle Pensée

    Ce qu’est la Nouvelle Pensée

    Imaginez un mouvement spirituel ouvert, rassemblant des penseurs de diverses religions, philosophies, mouvements ésotériques, des personnes intéressées par la psychologie, la parapsychologie, et même les sciences « rationnelles », un mouvement centré sur la question du sens de la vie, tout autant que sur les aspects de la vie de …Lire la suite...
  • Les Croyances du Conditionnement

    Les Croyances du Conditionnement

    Les incrédulités des hommes sont souvent aussi peu justifiées que leurs croyances. On croit ou on nie par tempérament plutôt que par raisonnement. Les uns se plient docilement aux opinions de leur milieu, les autres se révoltent contre un pareil assujettissement et se jettent dans une outrancière contradiction.Lire la suite...
  • Citation de Martin Rees Univers Conscience

    Citation de Martin Rees Univers Conscience

    Citation de Martin Rees sur l’univers et la concience     Martin John Rees (1942) est un cosmologiste et un astrophysicien britannique. In the beginning there were only probabilities. The universe could only come into existence if someone observed it. It does not matter that the observers turned up several …Lire la suite...
  • Citation d’Einstein sur la subjectivité du réel

    Citation d’Einstein sur la subjectivité du réel

    Citation d’Einstein sur la subjectivité de la perception du réel     La citation entière est la suivante : « La croyance en un monde extérieur indépendant du sujet qui le perçoit est à la base de toutes les sciences de la nature. Cependant, puisque la perception sensorielle ne donne qu’indirectement des …Lire la suite...
  • Citation Sir James Jeans Univers Pensée

    Citation Sir James Jeans Univers Pensée

    Citation de Sir James Jeans au sujet de l’Univers   Sir James Hopwood Jeans (1877 – 1946) était un physicien, astronome et mathématicien anglais.  Dans « L’univers mystérieux » il écrit : Aujourd’hui les scientifiques sont dans une large mesure d’accord, et presque à l’unanimité, que le courant des connaissances se dirige …Lire la suite...
  • Notre vision du corps

    Notre vision du corps

    Le corps est une communauté de milliards de cellules et chacune d’elles a son propre fonctionnement, sa propre vie, mais comme je le disais, il n’existe que si une entité psychique y réside.Lire la suite...
  • Citation de St Augustin les morts ces invisibles

    Citation de St Augustin les morts ces invisibles

    Citation de St Augustin: les morts, ces invisibles.     Augustin d’Hippone ou saint Augustin, ( 354 – 430) était un philosophe et un théologien chrétien romain. C’est une citation qu’on attribue souvent à Victor Hugo, car il lut le texte de St Augustin lors de l’enterrement de la  fiancée de son …Lire la suite...
  • La Psyché – son arrivée dans ce monde

    La Psyché – son arrivée dans ce monde

    Un truc qui m’a turlupinée pendant longtemps, c’est le fait qu’on ne se rappelle pas de notre petite enfance ou à peine, à part des exceptions comme Amélie Nothomb par exemple. C’est une extraterrestre cette fille ! J’ai quelques souvenirs de quand j’avais 2 ou 3 ans, ...Lire la suite...
  • La Nouvelle Pensée, ce que nous croyons

    La Nouvelle Pensée, ce que nous croyons

    La Nouvelle Pensée n’est pas un culte ayant et reconnaissant une autorité centrale, ce n’est pas une religion dans le sens dogmatique : elle ne vous force pas à abandonner vos idées théologiques, seriez-vous chrétien, juif, athée ou adhérent à n’importe quelle autre confession.Lire la suite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le premier essai sur la loi de l’attraction écrit en 1889 par Prentice Mulford

Couverture de l'essai de Prentice Mulford

en vous inscrivant ci-dessous à la newsletter.

Ci-dessus,
flocons de neige photographiés par Wilson Bentley au 19e siècle.

citation en image

Achetez ici en pdf, mobi et epub cet ouvrage de William Walker Atkinson traduit pour la première fois en français.

Couverture du livre Le Secret du Succès