Nouvelle Pensée

Bienvenue sur le site de la Nouvelle Pensée !

 

Ce site répond à un besoin. Un besoin fondamental que la plupart des gens ignorent par méconnaissance de son importance dans leur vie, par manque de temps aussi, mais également en raison d’un conditionnement culturel qui laisse de côté ce besoin qui n’intéresse en général que les religieux ou les philosophes. Ce besoin est de comprendre ce que l’on fait en ce monde, le pourquoi (causalité) et le pour quoi (but) de notre existence.

Les enfants commencent en général vers 3 ans à poser très souvent cette question « pourquoi ? » C’est une phase qui dure en moyenne quelques années, moins pour certains, et qui ne s’arrête jamais pour d’autres, et qui est révélatrice d’un de nos aspects fondateurs. Des réponses de l’entourage, et des réflexions de l’enfant naîtront une certaine compréhension de la vie en général, et une certaine vision du monde.

Cette question « pourquoi » peut avoir plusieurs niveaux de réponses. Une question typique d’un enfant dans son jeune âge sera : « Pourquoi le Soleil se lève ? » Et on peut y répondre de manière scientifique, en prenant une orange et une bille pour montrer comment ça se passe, ou alors, on peut y répondre de manière poétique, ou encore philosophique ou religieuse. Et, la plupart du temps, l’enfant ne se satisfait pas de la réponse et veut aller plus loin, du genre : « Mais pourquoi la Terre tourne autour du Soleil ? », et après une autre explication, de continuer : « Et pourquoi il y a l’univers ? », et nous y voilà ! Ces questions d’enfants se révèlent toujours être au bout du compte des questions métaphysiques. Les pourquoi s’enchaînent, cherchant toujours plus loin, car l’enfant s’éveille en conscience à la signification des choses, et se pose des questions.

Or, on vit dans un monde très primaire, où presque tous les gens sont accaparés par la survie : manger, se loger, bref, « gagner » sa vie, et où donc, les centres d’intérêt sont plutôt matériels que philosophiques. Par conséquent, généralement, après une succession d’une dizaine de « et pourquoi ceci, et pourquoi cela ? » l’enfant se fait envoyer promener avec un « C’est comme ça, et arrête avec tes questions ! » ou « Je n’ai pas le temps maintenant, on verra ça plus tard. »

Et pourtant, si on avait conscience de combien il est fondamental pour notre bien-être de répondre à ces questions métaphysiques, on s’y intéresserait un peu plus. C’est ce que font les religions, mais elles ont perdu avec le temps leur pureté originelle, corrompue par le fanatisme, la pensée dogmatique et la soif de pouvoir. Mais il reste en leur sein certains personnes et groupuscules qui s’intéressent aux questions premières et au vrai but de la religion : relier. En effet, le mot religion vient du mot « religare » en latin, qui veut dire « relier » et de « relegere » qui veut dire rassembler. Et la philosophie, la métaphysique et la religion tentent et ont toujours tenté de relier l’Homme à ce qui l’entoure. Et elles rassemblent en effet les hommes autour d’une vision commune des choses.

Ce qu’on appelle en anglais « New Thought » est un mouvement philosophique et métaphysique très pragmatique, qui est né vers le milieu du 19e siècle aux États-Unis.
En fait cette expression a été créée à l’époque en opposition à la « vieille pensée » calviniste et autres philosophies correspondantes en vigueur à ce moment-là.
On a traduit New Thought par Nouvelle Pensée en français, mais on entend aussi parfois Nouveau Pensé ou encore Pensée Nouvelle, mais on aurait tout aussi bien pu dire Nouveau Paradigme, Nouvelle Philosophie Pratique…

Et c’est de cela qu’il s’agit : comprendre la vie pour savoir comment la vivre. C’est pourquoi le mot Pensée est ici correctement attribué, car c’est la Pensée avec sa fonction de compréhension qui nous permet d’appréhender quelque mécanisme que ce soit, le sens et le fonctionnement de quoi que ce soit.

Et la vie est le plus grand « quoi que ce soit » qui existe. Sans connaître son fonctionnement, on peut difficilement trouver la paix intérieure ainsi que la joie et la liberté de vivre. Car on devient alors le jouet de forces inconnues ainsi que de ses propres habitudes et conditionnements culturels et on se retrouve ballotté tel un navire sans gouvernail ni voiles sur l’océan de la vie, dans un jeu dont on ne connaît pas les règles.

Comprendre le monde, ce que l’on fait ici, les raisons d’être de l’éthique est donc ce besoin fondamental qui manque de façon si cruciale dans nos sociétés actuelles. De l’ignorance de ce besoin ou du manque d’en définir les principes découlent une myriade de problèmes psychologiques, physiques et sociaux. La racine des maux de ce monde se trouve donc à l’intérieur du psychisme humain, dans une partie de lui-même dont le sous-développement se reflète dans l’individu particulier et dans la société.

Le rôle de la société et de ses gouvernements est de mettre en place des structures qui permettent l’épanouissement de l’être humain tout en respectant le reste de la Nature. Mais comme la société et ses structures sociales et politiques sont faites par des êtres humains qui eux-mêmes sont pour la plupart, loin d’être des exemples de maturité et d’équilibre psychique, on en est où on en est !

Et la Nouvelle Pensée est ce retour à la source, une recherche de cette compréhension de ce qui fait l’être humain et le monde. Ses auteurs partagent à travers leurs écrits ce qu’ils ont compris de la vie et de son fonctionnement, leur compréhension des règles du jeu de la vie. Elle nous apprend, grâce à notre pensée, à nous servir de nos capacités. Elle relie la vie de l’Homme à sa psyché, aux grandeurs philosophiques et métaphysiques, qui sont en fait les racines de notre existence. Et elle le fait de manière simple. Pas de philosophie compliquée.
La Nouvelle Pensée a trouvé écho dans de nombreux autres mouvements, y compris des mouvements religieux, telle l’Église d’Unité (Unity Church), ou encore dans le développement personnel, la psychologie, le channeling… Elle a ses origines dans l’animisme, le chamanisme, la philosophie grecque, mais aussi hindoue, chinoise, etc. La Nouvelle Pensée est un mouvement ouvert, aux multiples facettes, une manière de voir la vie qui peut s’adapter aux différentes religions et cultures du monde.

Les acteurs de la Nouvelle Pensée ont une manière de comprendre la vie qui leur est commune, ses principes essentiels sont les suivants :

La vie montre une intelligence phénoménale qui est à l’œuvre partout et en tout. Ce principe d’intelligence est appelé Dieu ou Allah ou Tao ou Tout Ce Qui Est, etc. selon les religions ou sensibilités, mais la Nouvelle Pensée se garde en général de personnifier ce principe, sauf dans ses branches religieuses.

La Nouvelle Pensée constate aussi que cette intelligence soutient l’homme et tout ce qui vit, car on en est une partie intégrante. Par conséquent, une profonde relation et interaction existent entre ce principe et l’homme ainsi que les autres créatures.

Enfin, elle reconnaît que la psyché de l’être humain possède le pouvoir de ce principe de vie, et qu’il doit se rappeler comment l’utiliser ou apprendre à le faire. D’où la valeur que les auteurs de la Nouvelle Pensée attribuent à la pensée, la compréhension ayant une fonction modélisatrice de la vie. Ainsi donc, la maîtrise de son contenu est d’une très grande importance, les événements de notre vie ayant un lien étroit avec notre psychisme, mais pas de manière aussi simpliste qu’on peut le croire.

Voici donc, dans l’essentiel comment la Nouvelle Pensée voit la vie, avec sa philosophie et sa manière de se relier au monde, et sa tentative d’apporter du sens dans la vie de l’homme, à travers sa compréhension des choses.

C’est seulement à son apogée, au début du 20e siècle, que la preuve de ses principes a été enfin apportée par la science, qui cherche elle aussi de son côté comment fonctionne les choses, et ce, grâce à la physique quantique : le monde est issu de l’esprit et non l’inverse. Les travaux du mathématicien Émile Pinel prouvent également ce fait, mais aussi ceux de Rupert Sheldrake et bien d’autres…

Ce mouvement a attiré des esprits des plus brillants, qui ont écrit un nombre énorme de livres. Le mouvement ne s’est pas développé en France comme dans son pays d’origine, les États-Unis, mais des personnes comme René d’Héry avec sa revue « Les Forces Mentales » au début du 20e siècle, ou encore, plus connu, Émile Coué partageaient ces idées.

La majorité des livres sur le sujet ont été écrits en anglais et on peut estimer que plus de 90 % d’entre eux n’ont pas été traduits en français. Mais depuis plus de deux décennies, nous sommes entrés dans une nouvelle ère, celle de l’informatique, qui a apporté une vitesse de circulation et d’échanges d’informations impensables auparavant, et qui, grâce à leur facilité d’accès a élargi l’esprit de beaucoup de gens, car c’est en fait un besoin que le monde ressentait, et qui a pris forme en partie de cette manière. Et plus récemment encore, le monde de l’autoédition s’est libéré du monopole des grands éditeurs avec l’apparition des livres numériques et de l’impression sur demande.

J’ai donc commencé à traduire en français et à publier des ouvrages majeurs d’écrivains de la Nouvelle Pensée anglophones, inconnus du public francophone, afin de transmettre le message simple, puissant et valorisant de la Nouvelle Pensée, qui a aidé des millions d’anglophones dans leurs vies personnelle, professionnelle, relationnelle et spirituelle.
La tâche est énorme, et j’espère en accomplir juste une partie. Mon but n’est pas de tout traduire, mais de faire connaître le mouvement en France. Je vous invite donc aussi à découvrir sur ce site des articles sur ce sujet en plus des livres que je traduis.
Ces livres sont présentés sous forme de livres numériques Mobi pour les liseuses Kindle, en PDF pour les ordinateurs en général et en Epub pour les macs et tablettes, et bientôt également en format papier et en audio. Il y a également des livres et des revues gratuits. À vous de choisir ce que vous préférez en vous rendant dans la section Librairie.

Ce site démarre tout juste en cette année 2017 et je présente pour l’instant une traduction d’un livre de William Walker Atkinson, auteur majeur de la Nouvelle Pensée qui a écrit une centaine de livres sur le sujet, dont seulement 3 ont été traduits jusqu’à ce jour ! Deux autres sont presque prêts et seront bientôt ajoutés à la collection cet été. Pour le moment, voici :

— Le Secret du Succès

Un titre qui peut paraître superficiel pour un sujet qui l’est beaucoup moins ! Il y a aussi un autre livre qui sortira également vers la fin de l’été, écrit par Orison Swett Marden, autre écrivain connu de l’époque : « Pourquoi Vieillir ? ». Le lien corps/esprit est un sujet qui a été beaucoup abordé dans le mouvement de la Nouvelle Pensée, et dont on parlera souvent, car notre corps est le premier être ou la première communauté avec qui nous sommes en relation, et la santé reflète le bon fonctionnement de cette relation et permet bien sûr de faciliter et d’accomplir beaucoup de choses en ce monde.

Bien d’autres livres sont à venir, rubriques et articles et si vous souhaitez être au courant des publications, vous pouvez vous inscrire pour recevoir le bulletin d’information en remplissant le formulaire dans la colonne de droite ou en bas selon votre appareil.

En vous inscrivant, vous recevrez gratuitement un essai majeur de la Nouvelle Pensée, écrit par Prentice Mulford, personnage à l’origine de la propagation de l’expression « la loi de l’attraction », principe qui n’est pas aussi simpliste que certains veulent le faire croire.

Je vous souhaite une bonne navigation !


Widget not in any sidebars

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le premier essai sur la loi de l’attraction écrit en 1889 par Prentice Mulford

Couverture de l'essai de Prentice Mulford

en vous inscrivant ci-dessous à la newsletter.

Ci-dessus,
flocons de neige photographiés par Wilson Bentley au 19e siècle.

citation en image

Achetez ici en pdf, mobi et epub cet ouvrage de William Walker Atkinson traduit pour la première fois en français.

Couverture du livre Le Secret du Succès